Projet La Bladière

Carte d'identité

Nom du projet : 

La Bladière

Type de

bâtiment :

Surface :

Localisation :

Budget construction :

Date début des travaux :

Date fin des travaux :

Habitation individuelle + tourisme

104 m²

Le Bar-sur-Loup

220 000€

1 février 2018

1 juin 2020

Architecte :

Maître d’ouvrage:

Fournisseur

paille :

Entreprise en charge du projet :

Bureau d’études:

Type de paille :

Jaussaud – Gadaud

Deligny

Auto-construction

Blé

Altitude :

330m

Récapitulatif construction

StructureCouverturePose de la pailleTrame ossatureParement extérieurparement intérieur
GREBTuile Double CanalGREBGREBEnduit chauxEnduit Argile
Étanchéité à l'airEtanchéité a l'eauProvenance de la pailleProvenance boisOccultationsMenuiseries
Enduit ArgileEnduit chauxAups (VAR)Vercors, Hautes-Alpes, Alpes MaritimesPanneau roulants boisBois double vitrage

Récapitulatif systèmes technique

ChauffageEau chaude sanitaireRafraîchissementPanneaux solaires photovoltaïques Ventilation
Poêle à boisSolaire thermique
Puit provençalPar insufflation (capteur solaire et/ou puit provençal)

Le projet

C’est avant tout la curiosité, je crois, qui nous a permis de nous lancer. Au détour d’une discussion avec un ami, les mots « maison en paille » sont sortis. Quelques dizaines d’heures de lecture plus tard, nous étions convaincus que construire une maison en paille n’était pas une idée farfelue sortie du monde de Disney, mais bel et bien une technique sérieuse, faisant l’objet depuis 2012 de règles professionnelles.

Nous avons choisi la technique du GREB pour sa simplicité, sa facilité de mise en oeuvre et son esthétique. Développée au Québec en 2001, elle permet de construire une maison traditionnelle, avec des murs enduits à l’extérieur et plaqués (ou enduits) à l’intérieur. Détail important quand il s’agit de construire dans une commune où le bardage bois n’est pas autorisé.

Tout a été mis en oeuvre pour limiter l’impact de notre habitat :
 – chauffage minimal avec un poêle à bois alimenté par le bois du terrain
 – stockage et réutilisation après filtrage de 20m³ d’eau de pluie
 – panneaux solaires thermiques pour le chauffage de l’eau sanitaire
 – bassin de phyto-épuration
 – rafraîchissement par puit provençal

Après 18 mois de dur labeur, toutes les étapes n’ont pas encore été abouties mais nous pouvons enfin jouir de la qualité de vie à l’intérieur d’une maison en paille, chaleur douce, hygrométrie naturellement régulée et air sain, sans aucune comparaison avec une maison étanche.